Highlight 2018

Jan 2019 / Spotting

Voilà que l'année s'achève ! Mais avant de vous souhaiter une bonne année, j'aimerais revenir avec vous sur mes meilleurs moments automobiles de cette année 2018.

Janvier

L'année 2018 débuta à peine qu'une surprise m'attendait déjà devant un célèbre palace parisien : la fameuse Aston Martin One-77 parisienne que je vis pour la première fois.

Le premier événement de l'année, à savoir la Traversée de Paris Hivernale prend place le premier dimanche de l'année : la capitale est très vite envahie de voitures en tous genres. Un vrai spectacle.

Mi-janvier, un dimanche un peu spécial s'offrit à moi. La matinée commença par une petite balade en Renault 4CV lors d'un rassemblement automobile à Andrésy. Un très bon moment de partage.

Au même moment, une Bugatti Chiron était tranquillement posée à Paris et n'attendait que moi l'après-midi. Par la même occasion, une Aston Martin V600 LM, un modèle très très rare était aussi de sortie.

Fin janvier, le temps était un peu plus capricieux qu'au début du mois. Je n'ai pourtant pas renoncé à me rendre pour la première fois au Cars and Coffee de Saint-Cloud. C'est une splendide Maserati Mistral qui sera la vedette du jour me concernant. Et ce n'était que le début d'une aventure (suspens)

Février

Février fut assez fébrile mais une Aston Martin DB4 fut une grande surprise un dimanche matin dans un petit rassemblement automobile des Yvelines.

Mars

En Mars, je n'ai alloué qu'une sortie carspotting. Je croisai pour la première fois une Porsche 911 GT2 RS, dernière du nom, et pour la troisième fois, une Lamborghini Aventador LP 720-4 50° Anniversario Roadster jaune.

Avril

Début Avril, un jour férié un peu grisâtre me réservait une Ferrari un peu spéciale : une 488 GTS 70th avec une livrée unique, prénommé "Sleek Beauty". Puis très vite, les beaux jours de printemps étaient de retour. Un dimanche matin, ce fut un plaisir de rencontrer une Ferrari F12 TDF pour la première et je dois avouer que cette auto m'a fait de l'effet.

Mais cette journée n'était pas sans reste. En effet, c'est en promenant près des Invalides en espérant spotter quelque chose d'intéressant que j'ai été informé de la présence d'un Ferrari F40 non loin de là. Ce n'était autre que la première F40 que j'avais vue deux ans auparavant, et elle était à nouveau devant mes yeux... Admirez.

Toujours au mois d'avril, se préparait le temps attendu Tour Auto Optic 2000 2018. Sur trois jours consécutifs, ce fut séance "cramage" de carte SD tellement il y avait à prendre en photo. Le matin du départ du rallye, une Ferrari F12 TDF (oui, une autre) fut une grande surprise à peine le soleil levé.

Le jour précédent, c'était une formidable Porsche 911 GT2 RS aperçus en mars dernier qui était aimablement garée pour les spotters automobiles.

Mai

Le mois de mai emboite le pas sur la saison automobile et les belles surprises ne se font plus attendre. À Versailles, une Lamborghini 400 GT 2+2 se distingua des autres voitures présentes lors du rassemblement. Sa particularité : c'est la première 400 GT 2+2 importée en France selon son propriétaire.

C'est aussi en ce mois de mai que j'ai eu l'honneur de réaliser mon premier shooting automobile en compagnie d'une sublime Maserati Mistral 4000 de 1968 rencontrée quelques mois plus tôt. Un article consacré à cette séance photo arrive bientôt...

Un autre dimanche matin, au fin fond des Yvelines, c'est une splendide Ferrari F40 qui s'est jointe à un rassemblement pour le petit bonheur des passionnés.

Juin

Le mois de juin fut plus déconcertant. Peu de voitures étaient de sortie, et devrais-je dire, tant mieux, car le baccalauréat approchait à grands pas. J'ai malheureusement raté le combo des quatre Bugatti devant le palace le The Peninsula.

Septembre

Le traditionnel mois de septembre pour les carspotters est enfin arrivé, le carspotting peut enfin se métamorphoser ! En effet, les journées de septembre deviennent rapidement folles à tel point qu'on ne se retourne plus pour une simple Ferrari 488 GTB.

Je tiens d'abord à vous montrer une Aston Martin V8 croisée devant l'Hôtel Saint-Rafaël. L'auto semblait être sortie restauration à en constater son état irréprochable.

Comme tous les premiers dimanches matins, les voitures se rassemblent place Saint-Louis et c'est une Ferrari F50 sublima le rassemblement mensuel de Versailles.

En soirée, c'est une impressionnante Pagani Zonda 760 Riviera qui décida de prendre l'air dans les rues de la capitale française. Aussi tôt sorti, je me suis précipité sur Paris dans l'espoir de la voir. Et c'est ainsi que les péripéties commencent puisqu'il m'aura fallu plus deux heures avant de la trouver.

C'est en chemin pour trouver la Pagani Zonda qui n'était plus qu'à quelques pas de moi, j'aperçois au loin et pour la première (enfin!!!) une Porsche 918 Spyder, sans pouvoir prendre de photo.

Mais le mois de septembre n'était pas fini. Après avoir raté ma première Porsche 918 Spyder, par chance une deuxième était présente à Paris au même moment et j'ai finalement pu faire une petite série de photos dès le lendemain.

Mi-septembre, au plaisir des yeux, deux Bugatti Chiron se sont stationnées au Café de l'esplanade.

Fin du mois, la Parade des 120 ans du Salon de l'automobile de Paris me permit de voir de nombreuses pépites automobiles : Lamborghini Miura, Ferrari 250 GT Pininfarina, Ferrari 250 LM, Aston Martin DB4, et bien d'autres...

Mais c'est après la Parade qu'une Ferrari F40 passa totalement par hasard place de la Concorde.

Malgré ce formidable mois de septembre, je n'ai pas eu la chance de voir une Ferrari 288 GTO, une Pagani Huayra, une Ferrari 599 GTO, une Ford GT ou encore une Aston Martin DB5. Une prochaine fois j'espère...

Octobre

Octobre sonne la fin de la saison automobile. Les derniers évènements se terminent et les voitures se font plus rares dans les rues de la capitale. J'ai tout de même pu voir une Bugatti Veyron Grand Sport et une Porsche 911 GT2 RS un jeudi soir.

Le dernier événement de l'année, à savoir l'Autodrome Italian Meeting le réservait encore quelques surprises tel qu'une Ferrari 250 GT Lusso et d'autres modèles très sympathiques. La Ferrari 250 GT SWB n'a pas de vrai numéro de châssis (ce n'est pas une vraie) mais reste une voiture incroyablement belle.

Novembre

Début novembre fut les derniers moments de carspotting de l'année. Malheureusement, les tensions sociopolitiques en France auront eux de faite et les seuls moments de spotting se trouvaient être la semaine et non le weekend. Je n'aperçu qu'une Lamborghini Aventador LP 750-4 SuperVeloce Roadster et une Ferrari 599 HGTE un jeudi midi.

Décembre

L'année se termina avec la Ferrari F12 TDF de Hugh Grant

Alors que ces derniers mois le blog était un peu en suspens, j'espère pouvoir revenir en force cette année avec du contenu nouveau qui arrive très vite.

Bonne année 2019 !!!