Lamborghini Miura SV #3673 : C'est qu'une histoire de châssis

Feb 2019 / Séance Photo

La Lamborghini Miura est une auto que l'on ne vous présente plus, tout le monde la connaît en raison du mythe qu'elle incarne. Mais vous présentez l'histoire d'une d'entre elles vous intéressera surement. C'est pour cette raison que je vais vous faire découvrir une Miura que j'ai aperçue sur les pavés Parisiens à la veille de Rétromobile alors qu'elle posait sous l'objectif du photographe automobile, Rémi Dargegen.

Cette Lamborghini Miura SV appartient aujourd'hui à Jean Todt, président de la FIA et ancien pilote. La voiture a été entièrement restaurée par le département Polo Storico de Lamborghini et présenté par Lamborghini en personne au Salon Rétromobile de 2019.

Historiquement, cette Miura est sortie de l'usine en 1968 et avait comme numéro de châssis #3673 qui n'était autre qu'un châssis de Miura S. Ce modèle S a donc pris le chemin de l'Afrique du Sud pour être livrée à un certain Captain Arthur Mechin. Suite à des problèmes techniques, il eut un accident avec l'auto.

Lamborghini récupéra le châssis de la voiture endommagée et construit sur la base de ce même châssis une nouvelle Miura, une pratique qui était courante à l'époque pour des raisons autant pratiques qu'économiques. En effet, cela permettait de contourner certaines taxes sur les véhicules neufs, mais encore de conserver les documents liés à la voiture et l'immatriculation.

La voiture sortie donc d'usine en 1972 sous le blason Miura SV et non plus Miura S avec comme numéro de châssis #5098/#3673, le premier numéro étant celui théorique et le second, celui qui est réellement inscrit sur la plaque fixée au châssis de la voiture. Il s'agit donc de la 751ème Miura sur 762 modèles construit et ce modèle fut livré à Captain Mechin avec une peinture Rosso Corsa et des bas de caisses dorées telle que l'on la connaît aujourd'hui.

Vingts ans plus tard, le Capitain Mechin aurait vendu la voiture à un certain Monsieur Jordan en Afrique du Sud avant de rejoindre une autre collection privée en 1994. Puis, en 2001, la voiture est vendue à un collectionneur américain, Steven Dohme qui la garda jusqu'en 2015.

Elle demeure aujourd'hui en France, entre les mains de Jean Todt qui lui offrit une seconde vie en la restaurant avec l'aide de Lamborghini et son département Polo Storico.